Les micro-ordinateurs
wpe45d4310.png
wpbdb7411d.jpg
wp68319bd3_0f.jpg
wp5155cb1f.png
wpa126876e.png




















wp49e7d8cd.png

Bienvenue dans le musée de l’informatique !

 

 

Tout au long des pages de ce site, vous retrouverez la plupart des micro-ordinateurs qui sont apparus au début des années 80, mais également des fiches techniques, des modes d’emplois, ainsi que des articles de presse des nombreux magazines de cette époque.

 

En attendant, quelques dates importantes :

 

1971 : Le premier microprocesseur sort des ateliers Intel.

1977 : Sortie des premiers micro-ordinateurs (Apple II, PET 2001 et TRS 80).

1979 : Introduction sur le marché de l’Atari 800 XL.

1980 : Sortie du XZ-80 puis du ZX-81 de Sinclair (processeur Z80 de Zilog).

1981 : Naissance du compatible IBM... et du VIC 20 de Commodore.

1982 : Sortie de l’Oric 1 (16 Ko de mémoire... le pied !!!) et du TO7 Thomson.

        Commercialisation du Commodore C64, le plus vendu dans le monde.

1983 : Les japonais veulent imposer leur standard : le MSX. Idée excellente au       

         demeurant, mais sans succès en Europe.

1984 : Naissance du premier Macintosh et arrivée des Amstrad sur le marché.

1985 : Commodore récidive avec l’Amiga et l’Atari 520ST.

 

Après ces machines, dont certaines hantent encore nos greniers, la tendance fut à la standardisation. Et même s’il restait quelques irréductibles, ceux-ci succombèrent bien vite à la tentation des compatibles PC. Après des années d’anarchie, la micro était enfin parvenue à maturité... au détriment peut-être d’une certaine passion, mais ceci est une autre histoire...

 

 

 

 

wp0db62d2e.png
wpc6edc25b.png
wp90eafbe1.png
wp4b1151de.png
wp34584cee.png
wp0a4c7e80.png

Faites votre choix dans la colonne de gauche et... bon voyage !
wp7a61072c.png
wpa60e9017.png

En 1976, le microprocesseur Z80A de chez Zilog (8 bits), qui équipera le célèbre ZX 80 de Sinclair, comporte 6 000 transistors et fonctionne à la cadence de 3.5 MHz.

 

20 ans plus tard, le Pentium 32/64 bits se compose de 5 500 000 transistors, effectue 200 millions d’opérations à la seconde et fonctionne à la cadence de 200 MHz.

 

Si l’on pouvait faire évoluer la vitesse des voitures de la même manière, nous pourrions rouler à près de 3000 km par seconde !!!

 

Aucun autre secteur de développement n’enregistre une telle évolution.

 

wp82c0b16c.png
wp746b3158.png
wpf1e19609.png
Tu verras, un
jour, ils vont
nous remettre
les dinosaures.
wp00000000.png
Ils remettent
les loups
partout...